1 août 2009

A la recherche de l'apparence suédoise...

Passer pour un suédois? Facile, pensera-t-on. Il suffit d'être un(e) grand(e) blond(e) aux yeux bleus, de parler peu, être anglophone, plutôt poli et réservé. Mais est-ce là bien réaliste? Ce n'est pas la condition sine qua non pour s'immiscer furtivement: un(e) brun(e) pourra très bien passer pour un suédois authentique, à mon humble avis.


Où trouver le critère décisif, alors? Il me semble qu'on pourra se déguiser à la mode scandinave en jouant sur quatre points différents. D'abord, il faudra adopter une attitude calme, et non pas gesticuler constamment en hurlant comme un veau égorgé, à l'exubérante façon méditerranéenne. Deuxièmement, il sera nécessaire d'être habillé plutôt à la mode, comme le sont à mon avis la plupart des occidentaux. Troisièmement, pour la gent masculine, le port d'une barbe, légère ou non, renforcera l'illusion nordique. Enfin, il faudra détenir un téléphone mobile, mais pas de n'importe quelle marque: il s'agira d'un Sony Ericsson et rien d'autre -et surtout pas un Nokia finlandais et concurrent-. Ces téléphones sont si répandus que les sonneries sont semblables où que l'on se déplace, et c'est là probablement le reflet du jeu collectif suédois: il est toujours amusant de se demander qui sonne dans un wagon entier, entièrement occupé par des détenteurs d'appareils la même marque. Je ne sais pas si à Stockholm le succès est semblable, mais à Lund il est saisissant. Les centres de recherche de la marque y sont apparemment établis, d'où peut-être un rayonnement accru.


Vivre sa nation par voie téléphonique, voilà en tout cas quelque chose de possible par ici...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire